Le second œuvre en construction : qu’est-ce que c’est ? 

Étape primordiale de la construction d’un bâtiment, le second œuvre regroupe un grand nombre de professionnels aux expertises diverses, alliés dans l’objectif de créer un espace de vie sécurisé et confortable. Il est donc intéressant de comprendre les spécificités du second œuvre ainsi que son importance capitale dans tout chantier.

Quelle est la définition du second œuvre en construction ?

Les travaux de second œuvre interviennent directement après l’achèvement du gros œuvre.

Quelle est la différence entre le gros œuvre et le second œuvre en construction ?

Il s’agit ici de deux étapes fondamentales de la construction de bâtiment, et qui sont parfaitement complémentaires. Le gros œuvre constitue la première partie d’un chantier de construction. Il s’agit ainsi de l’ensemble des opérations visant à créer la structure d’un bâtiment, ce qui comprend :

  • Les fondations ;
  • Le terrassement ;
  • Le soubassement ;
  • L’assainissement ;
  • La charpente ;
  • La toiture ;
  • Les murs ;
  • Les ouvertures.

À quoi sert le gros œuvre ?

Ces travaux permettent d’assurer la stabilité ainsi que la solidité du bâtiment en construction, afin que celui-ci puisse ensuite accueillir les opérations de second œuvre.

Le gros œuvre est un préambule au second œuvre

Ces opérations de second œuvre constituent alors la deuxième étape d’un chantier de construction, et ont pour but de rendre le bâtiment habitable et utilisable dans les meilleures conditions possible. Il s’agit ainsi, lors des travaux de second œuvre, de réaliser des opérations d’aménagement et de finition au sein de l’espace en question.

En quoi consiste le second-œuvre ?

Le second œuvre en construction est également appelé « œuvre léger », car il est composé de petits travaux qui, une fois assemblés, permettent de rendre un espace habitable et confortable. Il s’agit, par exemple, de réaliser le montage des panneaux d’isolation afin de garantir la bonne performance énergétique du logement ou du bâtiment. Le second œuvre concerne également la pose de revêtements, de cloisons, et même d’escaliers.

Pourquoi le second œuvre est important ?

Le second œuvre est absolument essentiel : ces travaux vont permettre d’assurer la sécurité des occupants au sein du foyer ainsi que leur bien-être au quotidien. Il s’agit, pour l’ensemble des travaux de second œuvre, de réaliser la mise en état d’un logement ou d’un bâtiment, afin que celui-ci puisse ensuite être décoré et occupé convenablement. De multiples corps de métiers sont donc amenés à collaborer au sein d’un même chantier de construction ou de rénovation au cours des travaux de second œuvre.

Quels sont les grands travaux concernés par le second œuvre ?

Chaque opération de second œuvre possède sa propre utilité, et nécessite ses professionnels dédiés.

De quoi est composé le second-œuvre ?

D’une manière générale, on estime que le second œuvre est composé des tâches suivantes :

  • L’installation d’un revêtement intérieur ;
  • L’installation d’isolants ;
  • La pose de cloisons ;
  • L’installation de menuiseries et d’huisseries ;
  • L’installation d’escaliers, si nécessaire ;
  • La réalisation des travaux de plomberie ;
  • L’installation des circuits électriques ;
  • Le chauffage et la climatisation ;
  • L’installation d’une ventilation adaptée.

Les travaux de plomberie

Les travaux de plomberie sont absolument essentiels au bien-être des occupants d’un bâtiment. Grâce à ces installations, les habitants pourront bénéficier de l’eau courante, d’un compteur d’eau, et d’un système de tuyauterie performant.

L’installation d’isolants

Il s’agit ici de réaliser l’ensemble des tâches liées à l’isolation thermique et phonique d’un bâtiment. Précisons que les travaux d’isolation sont absolument essentiels dans la réalisation du second œuvre. Ces derniers permettent de protéger les habitants des éventuelles nuisances sonores, de conserver une température agréable au sein de l’habitat, et d’empêcher les fuites d’air pouvant nuire au confort des occupants.

Le chauffage et la climatisation

Ces derniers sont bien souvent installés en fonction des besoins et du budget du client par des experts en chauffage sanitaire. La fiabilité de l’installation de ces deux éléments est absolument essentielle afin de garantir la sécurité et le confort de tous au sein du bâtiment.

L’installation du revêtement intérieur

Cette étape permet de réaliser une couche de protection à l’intérieur du bâtiment en utilisant divers matériaux, tels que le crépi, le PVC ainsi que le bois.

Les menuiseries et huisseries intérieures

Il est ici question de l’installation de l’ensemble des portes, fenêtres, baies vitrées ou encore des plinthes et systèmes de fermeture de toutes les ouvertures intérieures de l’habitation.

Les travaux d’électricité

C’est une des phases les plus complexes du second œuvre, et aussi une des plus dangereuses. Ces travaux d’électricité doivent être réalisés par des experts en la matière, afin que les installations respectent les normes de sécurité en vigueur.

L’installation de cloisons intérieures

Les cloisons intérieures ont pour utilité de délimiter les différents espaces intérieurs du bâtiment, afin que ceux-ci puissent ensuite être décorés en pièces à vivre, en salles de bain, bureaux ou encore lieux de rangements par exemple. Ces cloisons peuvent être modulées à votre guise en fonction du style désiré et des spécificités de la pièce en question.

L’installation d’escaliers

Cette installation de second œuvre, particulièrement complexe, est bien souvent réalisée sur mesure par des experts en la matière afin de garantir la sécurité de tous au quotidien.

L’installation de la ventilation

Cette étape est indispensable au bon fonctionnement d’un bâtiment : la ventilation va permettre à l’air intérieur de se renouveler et de circuler de manière harmonieuse au sein de l’habitation.